img
SarWatch Writer
Glencore et La fermerture de MUMI : un chantage ou une réaction réelle aux défis du marché?

La compagnie Swisse Glencore a annoncé la fermeture imminente pour au moins deux ans de sa mine de Mutanda Mining (MUMI) dans la province de Lualaba en République Démocratique du Congo (RDC). La raison avancée par Glencore est que la mine de Mutanda « n’est plus économiquement viable à long terme » à cause de la baisse du prix de cobalt, de la hausse des coûts de certains intrants et des « taxes additionnelles imposées par le code minier » révisé en 2018.

Le plus grand producteur du cuivre et du cobalt dans le pays, Glencore produit le tiers du cobalt mondial à partir de ses mines de la RDC. Une fermeture de ses mines aurait des impacts négatifs certains sur l’économie nationale, les communautés locales et ses employés, évalués à plus de 3 000 personnes.

La tendance baissière alleguée par Glencore intervient après une longue période d’embellie du prix du cobalt sur le marché international. Au cours de cette période, les compagnies minières ont réalisé des bénéfices excessifs, souvent grâce à des pratiques illégales. Elles ont procédé à la surévaluation de leurs coûts d’exploitation et à la dissimulation de leurs résultats derrière des dettes fictives, dans le seul but de priver l’Etat congolais de son droit de prélèver des impôts sur ces bénéfices. Le 12 juin 2018, par exemple, il a fallu une menace de poursuites judiciaires pour que Glencore accepte d’effacer pour plus de 5 milliards de dollars de dette fictive d’une autre de ses mines, la Kamoto Copper Company (KCC). Ayant ainsi profité de l’embellie du marché pour s’octroyer des avantages indus et excessifs, la décision de Glencore de fermer la mine de Mutanda a très peu de crédibilité, cela d’autant plus que la baisse du prix de cobalt a été en partie occasionnée par la surproduction qui a vu les compagnies, y compris Glencore, délibérement accumuler des stocks du cobalt. Ce stockage déliberé explique le maintien des prix à la baisse alors que le cobalt garde son importance stratégique croissante pour alimenter les véhicules électriques. Autrement dit, c’est l’opérateur responsable de la fluctuation du prix du cobalt qui s’en plaint le plus fort jusqu’à menacer de fermeture de ses opérations.

Nous notons par ailleurs que Glencore n’en est pas à son premier coup. En 2015 déjà, Glencore avait suspendu les activités de sa mine de Kamoto Copper Company (KCC) pendant une duréé de 18 mois. La même durée est envisagée pour l’arrêt de la production de MUMI et l’on ne peut s’empêcher de se demander s’il s’agit ici d’une simple coincidence. A l’époque, Glencore avait été accusée de manière convaincante d’avoir pris cette mesure pour éviter de payer l’impôt sur les béfices et profits à l’Etat congolais et les dividentes à la Gécamines. Cette décision était aussi intervenue pendant la surproduction du cuivre sur le marché international. Il semble qu’on soit donc en face d’un type de comportement recurrent qui cache une stratégie bien pensée de Glencore.

SARW pense que Glencore utilise la baisse du prix du colbalt pour atteindre deux objectifs majeurs. Premièrement, forcer la main au nouveau gouvernement, attendu pour bientôt, pour une révision du code minier que la compagnie a juré d’obtenir. En effet, la révision du code minier était tripartite et il est aussi vrai que la manière dont le Parlement a finalement procédé à l’adoption de la dernière mouture de la loi n’a pas satisfait toutes les parties prenantes. Malgré les révendications des compagnies, l’Etat n’apris aucune mesure pour rassurer ses partenaires privés. Faudrait-il utiliser cette situation qui concerne toutes les compagnies minières pour mettre en péril les conditions sociales de ses employés ?

Deuxièmement, comme en 2015, Glencore veut éviter de payer la taxe sur le cobalt en tant que minerais stratégique tel que prévu par le code minier revisé, en procédant par la fermeture de la mine en attendant l’augmentation du prix du cobalt et la baisse par le nouveau gouvernement de la taxe sur ce minerai.

Si l’objectif réel de Glencore est de pousser le gouvernement Congolais à revoir le code minier, la meilleure attitude serait d’attendre que le nouveau gouvernement soit installé pour entamer des discussions qui pourraient aboutir à des aménagements de la législation minière. De telles discussions ne devraient pas être bilatérales ; elles devraient inclure toutes les parties ayant participé au processus de révision du code minier qui a duré de 2012 à 2018. La tendance de Glencore d’exercer des pressions à la limite du chantage sur les autorités Congolaises, tout en mettant en péril la sécurité d’emploi et le bien-être des milliers de travailleurs et leurs familles ne doit plus être tolérée.

Le comportement de Glencore n’est acceptable que dans un pays qui a perdu le contrôle sur ses ressources minières. Il est temps pour l’Etat Congolais de reprendre son rôle d’acteur et de régulateur du secteur extractif. Pour cela, le régime fiscal de la législation minière étant declaratif, l’Etat doit se doter d’un système plus performant d’audit et de contrôle qui lui permette de vérifier la véracité ou le fondement des décisions de ses partenaires privés. Aucune compagnie ne devrait être autorisée à fermer ses activités si les analyses montrent qu’elle peut facilement récupérer les pertes, surtout que, comme c’est le cas de Glencore, elle ne produit pas uniquement le cobalt, mais aussi le cuivre dont le prix est stable sur le marché international. Les fluctuations des cours des métaux et leurs conséquences négatives sur les compagnies ont poussé certains gouvernements Africains à introduire des régimes fiscaux fléxibles et progressifs qui permettent aux compagnies de couvrir les pertes pendant la baisse des prix. Dans beaucoup des cas, par exemple, les gouvernements ont décidé de perdre sur les revenus pour sécuriser les emplois.

Le monopole croissant de Glencore sur le cobalt congolais pose un autre type de problème. Lors de la 3e édition de l’Alternative Mining Indaba (AMI/RDC) organisée par SARW en juillet dernier a Kinshasa, les participants ont relevé que certains minerais ont été déclarés « stratégiques » pour des raisons d’embellie des cours des métaux, alors que ces minerais n’étaient pas stratégiques en soi. La décision de Glencore confirme la crainte des participants sur le fait que la RDC qui ne maitrise pas la fluctuation des cours des métaux sur le marché international, et qui ne possède pas de mines propres, ne saurait préserver la nature stratégique du cobalt. Comment un minerai peut-il être stratégique quand on n’en contrôle ni la production, ni l’écoulement, ni le prix sur le marché ? L’embellie du prix des minerais sur le marché international ne devrait pas ainsi dans l’avenir être retenue comme seul critère pour déclarer un minerais stratégique ; il faut repenser autrement.

SARW recommande que le gouvernement de la RDC:

engage des discussions directes avec Glencore avec pour but de procéder à un audit rigoureux et non complaisant des motivations de la décision prise par Glencore et si les raisons de cette décision ne s’avèrent pas fondées, remettre en cause l’initiative de Gleoncore et l’obliger à élaborer un programme clair d’assainissement de son outil de travail. réforme les entreprises minières étatiques pour qu’elles redeviennent des acteurs et opérateurs miniers capables de contrer les manoeuvres des multinationaux qui contrôlent les minerais. met tout en oeuvre pour protéger les milliers des travailleurs qui risquent la perte de leur emploi à cause de la mauvaise planification des opérations par leur employeur qui, après avoir tiré énormément profit de la hausse des cours du cobalt veut faire du chantage au gouvernement congolais.

Pour tout contact :
PatriciaM@sarwatch.org ; info@sarwatch.org

img
INTERNATIONAL YOUTH DAY: Championing intergenerational integration to drive socio-economic development on the African continent

The Southern Africa Resource Watch (SARW) joins the rest of the world in commemorating the International Youth Day under the theme "Intergenerational Solidarity: Creating a...

+ Read more
SARW Calls for an End to Child Labour

As we mark World Day Against Child Labour, which is commemorated annually on the 12th of June, the Southern Africa Resource Watch (SARW) would like...

+ Read more
UBank’s Curatorship Should Not Affect Millions of Ex-miners Across SADC

The Southern Africa Resource Watch (SARW) is concerned that the recent decision by the South African Reserve Bank’s (SARB) Prudential Authority (PA) to place UBank...

+ Read more
PROPOSITIONS DES EXPERTS CONGOLAIS EN APPUI A L’INITIATIVE DU GOUVERNEMENT DE LA RDC RELATIVE A LA FABRICATION LOCALE DES BATTERIES POUR LES VEHICULES ELECTRIQUES

Introduction La Table ronde des experts[1] pour appuyer l’initiative du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) dans la fabrication des batteries pour...

+ Read more
RECOMMENDATIONS FROM CONGOLESE EXPERTS IN SUPPORT OF THE INITIATIVE OF GOVERNMENT OF THE DRC IN RELATION TO THE LOCAL MANUFACTURING OF BATTERIES FOR ELECTRIC VEHICLES

Introduction                             The Experts’[1] Round Table to support the Government of the Democratic Republic of Congo’s (DRC) initiative for the manufacture of batteries for...

+ Read more
Press Release: Widows and ex-mine workers appeal to the South African government to commit to the portability of social security benefits

The High-Level Meeting on Unclaimed Benefits from the mining sector took place in Johannesburg from 16-17 March 2022 to find solutions to the question of...

+ Read more
Chinese syndicate captures DRC Artisanal and Small-Scale Mining

China’s presence in Africa has been praised and criticised. The Chinese government and its state-owned companies have established themselves as strategic partners for Africa’s development....

+ Read more
Press Release: Increasing Mining Activities in South Africa Must Not Happen at the Expense of Mining Communities’ Rights to Live in a Clean Environment

During the State of the Nation Address (SONA) last week, President Ramaphosa informed South African citizens of government’s intention to increase the mining of critical...

+ Read more
PRESS RELEASE: SARW and Bench Marks Foundation Stand with Lawyers and Activists in SLAPP Suit before the Constitutional Court of South Africa

SARW and the Bench Marks Foundation will be closely monitoring the Constitutional Court hearing on a landmark case on Strategic Litigation against Public Participation suits....

+ Read more
SARW 2020 Annual report

As a result of the global Covid-19 pandemic, 2020 presented immeasurable difficulties for individuals and organisations alike. The pandemic has changed how we work, learn,...

+ Read more
Summary Report of the 5th Edition of the Alternative Mining Indaba of the Democratic Republic of Congo

From the 27th to the 28th of October 2021, the Southern Africa Resource Watch (SARW) organised the 5th edition of the Alternative Mining Indaba (AMI)...

+ Read more
COP26 Should Call on Extractive Industries to be Proactive in Climate Adaptation and Mitigation Efforts Especially on the African Continent where their Activities are Dominant

PRESS RELEASE: The 26th Conference of Parties to the United Nations Framework Convention on Climate Change () in Glasgow takes place at a time when...

+ Read more
HUMAN RIGHTS DAY 2021: Extractive industries must swiftly adopt a human rights-based approach to their operations

  10 December 2021 The extractive industry is a key economic sector in the growth and development of many African countries, but has not been able to...

+ Read more
RAPPORT SYNTHÈSE DES TRAVAUX DE LA CINQUIÈME EDITION DE L’ALTERNATIVE MINING INDABA DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

 INTRODUCTION                                                                                                                                         Southern Africa Resource Watch (SARW) a organisé du 27 au 28 octobre 2021 à Pullman Grand Hôtel de Kinshasa, en partenariat avec Open Society...

+ Read more
SADC countries must position natural resources for the purposes of fighting poverty

International Day for the Eradication of Poverty 2021

The Covid-19 pandemic and the climate crisis are reversing decades of progress in the fight against...

+ Read more
The South African government needs to act swiftly to formalise the Artisanal and Small-Scale Mining to curb illegal mining activities

The recent confrontation between law enforcement and people who were engaged in illegal mining activities in the North West, South Africa shows why the government...

+ Read more
Copper belt Civil Society Mining Forum Cautions Government on the Suspension of Artisanal and Small-scale Mining Activities on Disused Mining Dump sites

Press Statement 

Ndola -Zambia – We wish to congratulate the United Party for National Development (UPND) and its President His Excellence Hakainde Hichilema for...

+ Read more
PRESS RELEASE- CIVIL SOCIETY ORGANISATIONS WORKING ON EXTRACTIVE RESOURCE GOVERNANCE ON THE COPPERBELT PROVINCE OF ZAMBIA LAUNCH “THE COPPERBELT CIVIL SOCIETY MINING FORUM”

Ndola-Zambia – In response to the visible negative impact of mining activities on Copperbelt communities, ten national and regional advocacy organisations have come together to...

+ Read more
SARW’s RESPONSE TO THE CHAMBER OF MINES NAMIBIA MEDIA RELEASE OF 18 MARCH 2021

Re: Namibian Chamber of Mines observations on inaccuracies, faulty assumptions and allegations in the SARW Report. INTRODUCTION AND BACKGROUND: This document serves as the official Southern...

+ Read more
Mining Workers’ Health Must be Prioritise before Profit

World Day for Safety and Health at Work 2021 28 April 2021

The COVID-19 global health crisis has exposed the lack of preparedness for disaster...

+ Read more
REPORT OF THE ACADEMIC SESSION TO THE ECONOMIC AND SOCIAL COUNCIL

THE MINING CODE WITH REGARD TO THE IMPERATIVE OF COMMUNITY DEVELOPMENT Kinshasa, April 22, 2021

The Economic and Social Council (CES) was established...

+ Read more
RAPPORT DE LA SEANCE ACADEMIQUE AU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

LE CODE MINIER AU REGARD DE L’IMPERATIF DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE

Kinshasa, le 22 Avril 2021

Le Conseil Economique et Social (CES) a été...

+ Read more
SARW’s message on International World Health Day 2021

International World Health Day 2021 comes as the world continues to reflect on the impacts of the Covid-19 pandemic on people’s health. The occasion is...

+ Read more
How mineral resources can fuel the development of Africa in the context of post-Covid economic recovery

The UN Department of Economic and Social Affairs (DESA) has estimated that Covid-19 has pushed 131 million people into destitution in 2020. Its long-term effects...

+ Read more
SARW ANNUAL REPORT 2019

It  is with great pleasure the Southern Africa Resource Watch presents its first annual report as an independent watchdog that seeks to ensure that Africa, and...

+ Read more
SADC Countries Should Draw Lessons From Each Other’s Experiences to Harness the Extractive Industry for People’s Benefit

The drama of the U.S election, previously lauded as the beacon of democracy, has grabbed the world’s attention as the incumbent, President Trump, has refused...

+ Read more
SARW submission on Zambia’s mining legislation and policy framework

 SARW recently appeared before the legal review technical committee of the  Zambian Ministry of Mines and Minerals Development Act of 2015 (MMDA).  The...

+ Read more
Announcement on New Funding Support to SARW from the Charles Stewart Mott Foundation

We are pleased to share with you great news on the new funding support to SARW by The Charles Stewart Mott Foundation towards our Business...

+ Read more
ACCOMPAGNEMENT DE LA CHEFFERIE DE BAYEKE PAR SARW DANS LES CONSULTATIONS DES COMMUNAUTES EN VUE DE LA SIGNATURE DU CAHIER DES CHARGES DE L’ENTREPRISE TENKE FUNGURUME MINING

SARW est engagé dans un processus de renforcement des capacités des Entités Territoriales Décentralisées (ETD) en République Démocratique du Congo (RDC). C’est dans ce cadre...

+ Read more
Pursuing An Economic Independence Through the Control of Mineral Resources

Today we celebrate Africa Day at a time we are grappling with the health pandemic of COVID19. COVID 19 could reduce by more than half...

+ Read more